SUR LES AILES DE LA GRANDE GUERRE

 


L'apparition de l'aviation est contemporaine de l'invention du cinéma. Et la Grande guerre ne va pas manquer d'exploiter l'un et l'autre. C'est surtout le cinéma américain qui a su raconter le caractère extraordinaire de ces héroïques fous volants qu'ont été les aviateurs pendant cette guerre et montrer les prouesses spectaculaires dont ils étaient capables. On peut citer parmi les plus célèbres, Von Richthofen dit le Baron rouge côté allemand et Guynemer et Nungesser côté français. Quatre films sont présentés dans notre sélection. Quatre films de quatre époques différentes dont deux d'un même cinéaste, William Wellman, qui fut lui-même pilote pendant la Première Guerre Mondiale. William Wellman est déjà un cinéaste reconnu quand en 1927 il réalise le premier film hollywoodien traitant de l'aviation militaire. Histoire de combats aériens, d'amour et d'amitié, Wings (Les Ailes) est le premier film à recevoir l'oscar du meilleur film. Wellman qui s'est toujours attaché à montrer dans ses films de guerre la réalité du front plus qu'à idéaliser l'héroïsme des soldats, réalise aussi en 1958, Escadrille Lafayette (C’est la guerre !), un film sur l'escadrille à laquelle il appartint lui-même. Grâce à John Guillermin, cinéaste anglais, nous suivons dans Le Crépuscule des Aigles la destinée d'un aviateur allemand dévoré par l'ambition. Le film est passionnant par ce qu'il montre de l'état de l'Allemagne à cette période et les scènes de poursuite aériennes sont particulièrement réussies. En 1993, dans L'Instinct de l'ange le cinéaste français Richard Dembo filme la lutte perdue d'avance d'un aviateur (Lambert Wilson) sans faiblesse face à ceux qui n'en ont que trop. Voler pendant la première guerre mondiale, c'est toujours, ces films nous le racontent, un magnifique exercice de solitude et d'orgueil.

Olivier Broche

LES FILMS 


LES AILES (1927), William Wellman - États-Unis

ESCADRILLE LAFAYETTE (C'EST LA GUERRE !) (1958), William Wellman - États-Unis

LE CRÉPUSCULE DES AIGLES (1966), John Guillermin - États-Unis

L'INSTINCT DE L'ANGE (1993), Richard Dembo - France


Partenaires Institutionnels